L’INSTITUT ROUSSEAU

QUI SOMMES-NOUS ?

En 1755, Rousseau écrivait : « Il est certain que les peuples sont, à la longue, ce que le gouvernement les fait être ». Qu’est donc devenu notre peuple si l’on regarde notre histoire récente ? Notre République est-elle vraiment à la hauteur de ses promesses ? Sans nier le mouvement de l’Histoire, fait de progrès, de reculs et d’ambiguïtés, une part importante de l’idéal républicain apparaît aujourd’hui inachevée et parfois menacée.

C’est pourquoi nous souhaitons, intellectuels, chercheurs, fonctionnaires, travailleurs du privé ou du public, réinvestir l’idée d’une raison républicaine partagée et d’un bien commun à l’humanité, à travers la promotion d’idées rassemblées autour du projet central qu’est pour nous la reconstruction écologique et démocratique de nos sociétés, dans toutes ses composantes économiques, sociales et institutionnelles. L’institut Rousseau se veut un laboratoire d’idées attaché à cette mission et ouvert à des personnes d’horizons variés. Nous plaçons notre effort de réflexion sous la figure de Jean-Jacques Rousseau qui faisait de la souveraineté du peuple, et de la volonté générale fondée sur un libre exercice de la raison, notre chemin vers la modernité.

Mais nous sommes conscients que la raison moderne doit aussi faire face à ses contradictions. Notre rationalité économique nous a conduits à créer les conditions de destruction de notre habitat naturel et notre action menace l’équilibre du vivant. Notre rationalité démocratique fondée sur la représentation a laissé s’installer une désaffection croissante des citoyens pour la chose publique, qui se sentent tenus à l’écart et n’ont plus confiance dans leurs dirigeants. La colère sociale monte, conduisant à des postures de rejet et de repli. L’État, pilier de notre modèle républicain et de notre cohésion sociale, est affaibli, morcelé, concurrencé par des intérêts privés et, parfois, soumis à eux. L’économie, la monnaie et le budget sont de plus en plus gouvernés par des lois qui les retirent du champ politique, et donc du domaine de la décision collective, ce qui nous rend incapables d’affronter les trois grands défis du XXIe siècle : démocratie, justice sociale et reconstruction écologique de nos sociétés.

Au moment où l’humanité est, face au changement climatique, à une heure critique de son histoire, une action collective assumée et réfléchie nous paraît pourtant nécessaire pour répondre à ces défis. Notre objectif est donc de formuler des propositions visant à renouer avec une idée rigoureuse de l’intérêt général, notamment en nous appuyant sur la notion de biens communs, ainsi qu’avec la promesse d’émancipation des Lumières par l’éducation et la justice. Dans cette réflexion, nous souhaitons promouvoir des modes de gouvernance plus collectifs, soucieux d’impliquer les citoyens et de garantir leur confiance dans le temps, en même temps qu’il nous faut un regard neuf sur les phénomènes naturels, politiques et sociaux qui nous entourent. Nous nous fixons comme exigence que de grandes idées doivent servir de guides à de grandes réalisations, ancrées dans le réel. Le but de notre réflexion est ainsi de fixer un cap autant que de décrire les moyens pour l’atteindre.

Faites un don pour nous soutenir dans notre travail collectif et bénévole